Critique, Jeux vidéo, PS3

[Critique] The Last of Us : un jeu mémorable !

the last of us test

Avec pas mal de retard, je vous livre aujourd’hui mes impressions sur la dernière exclu majeur en date de Sony : The Last of Us. On retrouve derrière ce titre, les gars de chez Naughty Dogs à qui l’on doit notamment les Uncharted et la saga Jack & Daxter. Forcément avec un tel CV, on en attendait  beaucoup. Autant vous le dire de suite, l’attente à largement était récompensé.

Le scénario de The Last of Us prend place dans un univers déjà bien connu de la plupart des joueurs, celui du monde post-apocalypse version zombie, ou plutôt ici : infecté. En effet le monde que nous connaissons a connu une terrible épidémie qui a transformé un grand nombre d’humains en de terrible être sanguinaire. Le monde a alors commencé à sombrer dans le chaos, laissant le champ libre aux bandits et autres joyeusetés du genre. Joël est une sorte de mercenaire, il n’hésite pas à faire le sale boulot quand celui-ci toque à sa porte. Mais un jour, il va recevoir une mission d’une des têtes pensantes des lucioles (un groupe de rebelle) qui lui demandera de bien vouloir escorter une jeune fille du nom de Ellie jusqu’à un laboratoire.

last of us

Coté gameplay on retrouve certaine similitude avec la séries des Uncharted, notamment dans la construction des arènes qui servent de gun-fight. Cependant Last of Us reste très différent, tout d’abord car l’infiltration est un élément important, mais également car la notion de survie est au cœur du gameplay. En effet vous serez constamment à cour de munition, les moments ou votre chargeur dépasseront la dizaine de balles se feront très rares. Du coup il faudra apprendre à composer avec ces handicaps, et à agir en conséquence en fonction des situations. Par exemple il sera préférable d’abattre les gardes à mains nues ou à l’aide d’une batte plutôt que d’utiliser son arme et ainsi alerter les ennemis environnant.

Le jeu comporte deux types d’ennemis : les humains et les infectés. Les premiers disposent d’arme et se comportent de façon totalement normale, tandis que les seconds utilisent des aptitudes spéciales. Par exemple certains seront plus sensible à l’ouïe pendant que d’autres vous repaireront grâce à leurs vision. Dans tous les cas il faudra se montrer discret. Le gameplay reste dans le fond classique, mais le coté infiltration et survie conjugué à la présence de deux types d’ennemi donne un résultat plutôt dynamique.  A noté toute de même que l’infiltration aurait mérité à être plus développé, en effet avec un peu de mauvaise soi on pourrait la résumé à l’envoi de brique ou bouteille afin de détourner l’attention de notre cible.

the last of us

Autres éléments intéressant dans Last of Us, c’est la gestion de l’inventaire et du craft. En effet à la manière de ZombiU, le jeu ne se met pas en pause à l’affichage de l’inventaire, vous êtes par conséquent vulnérable à d’hypothétique attaque. Par ailleurs tout au long du jeu vous devrez vous-même vous confectionner vos propres objets à l’aide d’élément trouvé dans les niveaux. Par exemple il vous faudra différents objets si vous souhaitez créer une trousse de soin ou mieux encore : une grenade artisanale. Les armes sont par ailleurs upgradable. Ces aspects RPG renforcent davantage l’aspect survie du titre.

Le véritable point fort du jeu reste sa narration. En effets le charisme, la personnalité ainsi que les répliques des différents personnages sonnent vrais. On s’attache avec une grande facilité au duo composé de Ellie et Joel. Les échanges et la complicité qu’entretiennent ces derniers est criants de vérité. Les dialogues tombent juste et résonnent dans notre tête. Même s’il ne s’agit pas à proprement parlé d’acteur, leur jeu est impressionnant. L’histoire, dans le fond n’ai finalement pas si exceptionnelle, mais dans la forme, la mise en scène, c’est un sans-faute. Là où on prend le plus plaisir avec Last of Us, c’est bien quand les deux protagonistes principaux se mettent à échanger, en apprenant ainsi mieux l’un de l’autre. Bref une vraie relation humaine, très touchante par moment.

the last of us test

Last of Us n’a pas abattu sa dernière carte, puisque le mode en ligne est finalement très intéressant. A l’instar du solo, l’infiltration et la survie occupent une place très importante dans le multi. Il est vivement conseillé de rester groupé et d’établir des stratégies pour emporter la victoire. Les matchs sont limités à 2 équipes composées de 4 joueurs. On regrettera cependant que le multi soit limité à deux modes de jeu. De quoi vous occupez pendant quelques heures en plus, après avoir bouclé la campagne.

The Last of Us est un véritable monument, son gameplay efficace, son multijoueurs surprenant et sa narration impeccable en font clairement pour moi un candidat de taille pour le GOTY 2013. Une chose est sûre si vous disposez d’une PS3 achetez-le, dans l’autre cas faites-vous prêter la PS3 et le jeu, mais surtout jouez-y !

tlou

4 commentaires

  1. Esther

    Très bon article !!! J’ai hâte de le tester également, les deux différents adversaires sont une bonne idée pour plus de dynamisme et ne pas rejouer la case du vraie zombie !! ^^

    • Thanks :) ! En effet, on a vraiment l’impression de joué 2 types d’action différente en fonction des ennemis.

  2. Kyosu

    Pas encore fini, mais je crois que je tiens là mon GOTY. Comme tu le dis dans ton article, l’histoire n’est pas exceptionnelle mais avec The Last of Us le savoir faire de Naughty Dog en terme de mise en scène et de narration est excellente. Et çà fait toute la différence, et en plus le jeu est sublime. Bref, gros coup de coeur!

  3. web

    La lecture de tes billets sont toujours un bon moment ! Un grand merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>